Texte à méditer :  

VB Association pour la reconnaissance du vote blanc

« Celui qui est convoqué n'a plus à se demander : ‘’Que voulait-on de moi, en m'appelant?' mais bien : ‘’Que veux-je, maintenant que je suis présent à l'appel ?’»   Max Stirner L'Unique et sa Propriété

Menu page d'accueil
Bons conseils

SAUVÉS DE L'OUBLI !

bbludovic_lacreuse.png

Retrouvez les photos de bulletins annulés de Ludovic Lacreuse

Pensez à aller régulièrement visiter les rubriques 'le vote blanc à l'étranger' et 'Partenaires' qui vous emmèneront hors de France ainsi que notre banque de données pour tous les résultats (cartes et chiffres), propositions de loi, questions au gouvernement, amendements...

Pour aller vite
Pour approfondir
Le vote blanc en 2015

Départementales

1er tour: 1 007 518 (4,86%)

2nd tour: 1 412 590 (8,38%)


Régionales

1er tour: 0 901 571 (3,99%)
2nd tour: 1 287 644 (4,87%)
 

Rappel

Présidentielle (2012)

1er tour : 0 701 190 (1,92%)

2nd tour: 2 154 956 (5,82%)

Présidentielle (2007)

1er tour: 0 534 846 (1,44%)

2è tour: 1 568 426 (4,20%)

 

Accéder à notre banque de données

Le vote blanc en deuil
IL N’A PAS VOULU VOIR CA

caillavet.jpg
 

Le 27 février 2013, Henri Caillavet est mort, âgé de 99 ans. Le 28, les socialistes et les centristes se ridiculisaient au sénat en se glorifiant de prendre la mesure électorale la plus inepte, le vote blanc séparé des bulletins nuls mais toujours censuré et toujours invisible dans les bureaux de vote, le citoyen étant encore, pour ces élus, un être mineur, inapte à l’indépendance.

Le sénateur radical socialiste Caillavet, lui, en 1980, avait déposé la proposition de loi la plus complète sur le vote blanc.
Lire les propositions de loi

Rechercher
Rechercher
Visites

 797270 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Vous êtes sur le site de l'Association pour la reconnaissance du vote blanc

6 avenue Anatole-France Tour de l'église - 94600 Choisy-le-Roi
Tél. 07 81 41 66 14 - Fax 08 97 10 32 55  - vote-blanc@orange.fr


Adhérer à l'Association

 


Les 6 rubriques du menu

ACTUALITE


Primaire de la gauche


Au second mais même au premier tour, voter blanc ne sera pas inconcevable, si on en juge ce témoignage paru dans Mediapart. Nous proposons un bulletin blanc revendicatif à ceux qui souhaiteraient voter ainsi.
 

bulletin primaire gauche.jpg


Imprimer le bulletin
 

Episode 4

Approfondissement du domaine du vote - 18 janvier



LE VOTE OBLIGATOIRE, QUEL PROGRES ?


Depuis plus d’un an, la gauche se passionne pour le vote obligatoire. N’est-ce pas une mesure rétrograde, éloignée du discours de progrès que la gauche prétend représenter ? Nous avons invité la sénatrice socialiste Gisèle Jourda qui, en octobre, déposait un amendement dans le cadre de la discussion sur le projet de loi ‘Egalité et citoyenneté’, pour le vote obligatoire accompagné du vote blanc enregistré comme suffrage exprimé. Nous verrons avec elle quelle image on se fait de l’électeur quand on défend de la sorte l’obligation de voter. Bruno Cautrès, chercheur au CEVIPOF, apportera un regard universitaire sur la question.





LE VOTE BLANC N'EST NI DE DROITE, NI DE GAUCHE

IL EST CITOYEN


                

Benoît Hamon, dans sa campagne de la primaire de gauche, a rappelé lundi sur Europe 1 qu'il œuvrerait pour la reconnaissance du vote blanc comme suffrage exprimé s'il était élu président. Pas question de vote obligatoire. C'est un des très rares socialistes à défendre ce principe. En parlant d'organiser un référendum sur ce sujet dès le second tour des législatives, il se met dans les traces du candidat François Bayrou 2012 qui avait annoncé un référendum sur 12 points pour moderniser la vie démocratique, dont le vote blanc.

Femmes et hommes politiques de bonne volonté devraient ainsi avoir à cœur de faire progresser notre pratique électorale.


EN CINQ ANS, LE GOUVERNEMENT AURA FAIT DU SURPLACE SUR LA QUESTION DE LA DEMOCRATIE ELECTORALE
TOUJOURS LA MEME REPONSE TECHNICIENNE ET SANS AME

Paul Molac, député du Morbihan, pour La Vie


Le député EELV Paul Molac a reçu, six mois après l'avoir posée, la réponse du ministère de l'intérieur à sa question sur le vote blanc. Elle n'est pas au mot près celle reçue par les députés Les Républicains Frédéric Lefebvre et Jean-Pierre Vigier en 2016 mais les arguments restent les mêmes. Paul Molac parle de l'électeur, du citoyen, le ministère répond par des aspects très techniques, liées à des entraves que provoquerait le vote blanc devenu suffrage exprimé: élèvement du nombre de voix pour atteindre les seuils aux premiers tours de certaines élections, second tour de la présidentielle à la majorité absolue... Ces problèmes seraient résolus facilement avec de la bonne volonté, alors que l'insatisfaction des électeurs grandit et est bien réelle. Le quinquennat socialiste n'aura apporté aucun progrès dans la façon de concevoir le rôle du peuple dans la démocratie représentative.
Lire la question et la réponse


 



LE JUGEMENT MAJORITAIRE,
MODE DE SCRUTIN IDEAL ?

Michel Balinski, Olivier Durand, Irène Inchauspé

MIEUX VOTER, C'EST POSSIBLE

"Avec le jugement majoritaire, Trump et Clinton n'auraient pas franchi les primaires." Michel Balinski
Lire la retranscription intégrale des échanges
Ecouter l'intégralité des échanges

La démocratie électorale tourne en rond, comme une fatalité. Les pays occidentaux font comme s’ils avaient atteint les modes de scrutin les plus performants. En fait, les élites politiques se satisfont de cette routine, qui les rassure. L’électeur, lui, se morfond. Et pourtant, avec le vote blanc ou un mode de scrutin comme le jugement majoritaire, il y aurait de quoi avoir une représentation plus dynamique et plus juste.

 




DONNER DU SENS A L'ELECTION
OU TAPER SUR L'ABSTENTIONNISTE ?
Nous préférons la première approche


Université d'été du Modem

"Il est proprement insupportable que la voix des citoyens, s'ils ne font pas le choix des partis du monopole du pouvoir, ne serve à rien."

François Bayrou (@bayrou) - 26 septembre 2016


 

Le chat qui a voté blanc à la primaire de l'écologie