Texte à méditer :  

VB Association pour la reconnaissance du vote blanc

«Un vote blanc, pour moi, en tant que photographe, c'est dire noir sur blanc le refus d'être coincé par des choix imposés.   Il est indispensable que l'on mette à la disposition des électeurs des bulletins de vote blanc et essentiel que ces votes soient comptabilisés et non amalgamés aux votes nuls. Où en est-on avec la démocratie ?   Je souhaite que l'on explique pour quelles raisons l'idée du vote blanc est impraticable. »   Henri Cartier-Bresson Le Monde, 1995

Menu page d'accueil

Cliquez sur l'intitulé pour accéder à la rubrique:

Actualité
Présidentielle et législatives 2017
Proposition de loi UDI-PS de 2014
Elections de 2012 à 2015
Etranger
Divers

Actualité européenne = cevb.eu

Pour aller vite
Pour approfondir
 ↑  
Prix Crétinerie d'Or

Prix Vote Blanc de la Crétinerie d'Or.
CONCOURS 2017

Le prix honore chaque année des personnalités qui, par la profondeur de leur pensée, la pertinence de leurs remarques, ont réussi à démontrer que le vote blanc n'a pas lieu d'être.
 Voir plus en détails les lauréats et les candidats

Edition 2017

Lauréat collectif. C'est le slogan "Voter blanc, c'est voter Le Pen" de l'entre-deux-tours de la présidentielle.

abstentionlepen.jpg

« S’abstenir ou voter blanc, c’est voter pour Marine Le Pen » Manuel Valls BFM.TV 27 avril 2017
« C'est très grave de voter blanc. » Jean-Pierre Raffarin BFM TV
« S’abstenir ou voter blanc, c’est voter le Pen. » François Bayrou BFM TV 24 avril 2017
« L'abstention ou le vote blanc, c'est un coup de pouce à Mme (Marine) Le Pen », Alain Juppé sur son blog intitulé "Non!".
« Voter ni Macron, ni Le Pen, c’est voter Le Pen » Jean-Christophe Cambadelis 27 avril 2017

Non Messieurs, voter blanc, c'est voter en conscience, pour des convictions, ici contraires autant à celles de Marine Le Pen qu'à celles d'Emmanuel Macron. Pointer du doigt des électeurs en caricaturant leur vote c'est rendre un mauvais service et accélérer le processus que l'on dit combattre.

 

Edition 2016
(pas de prix décerné)

Edition 2015

Le vainqueur est:

LE GROUPE EELV A L'ASSEMBLEE


Même les écologistes, face à des intérêts à court terme -entrer au gouvernement - s'assoient sur leurs convictions:

AVANT: «Nous, élus écologistes, nous continuerons à œuvrer pour la reconnaissance pleine et entière du vote blanc, comme je l’ai déjà dit en commission. » Sergio Coronado (EELV), jeudi 28 novembre 2013, Assemblée nationale.

AUJOURD'HUI: « Certes, les bulletins blancs ne sont toujours pas intégrés aux suffrages exprimés, mais ils sont désormais comptabilisés et communiqués séparément des bulletins nuls lors de la proclamation des résultats.» Proposition de loi du groupe écologiste à l’Assemblée, mars 2015

La réforme électorale du 21 février 2014, jugée très insuffisante par les écologistes pendant les débats au parlement, est considérée suffisante aujourd'hui (!!!).

 

VAINQUEUR 2014

«Si le menu de la cantine ne te plaît pas, passe de l’autre côté du zinc et cuisine toi-même! Et si tu ne veux pas accepter de prendre des responsabilités, milite pour le système politique le plus exigeant du monde: l’anarchie.» Charb, Charlie Hebdo, 13 décembre 2013.


Voir les autres candidats de l'édition 2014

Lauréat de l'édition 2013:

Pour la première fois, l'Association remet un prix à un collectif. L'UDI a amplement mérité le titre 2013 suite à sa magistrale initiative parlementaire, préparée de longue date et criante de cohérence. Lire le détail de cette candidature.

Lauréat de l'édition 2012: «En tout état de cause, même s'il y avait 40 millions  de votes blancs, il faudrait bien que quelqu'un soit élu.» Guy Carcassonne, constitutionnaliste vénéré, France-Info, 8 mai 2012. 39 999 999 bulletins blancs, un vote X: c'est X qui est élu !!!

Lauréat de l'édition 2011: «Ceux qui souhaitent comptabiliser les bulletins blancs ont une idée derrière la tête : démolir la république et l'Etat, mais sans dire au profit de qui ou de quoi.... » Michel Charasse, clown politique que l'on ne présente plus, La Montagne.fr, 19 août 2011.

Le vote blanc en 2017

Présidentielle

1er tour: 0 944 733 (2,55%)

2nd tour: 4 085 724 (11,52%)


Législatives

1er tour: 0 513 344 (2,21%)
2nd tour: 1 988 549 (9,86%)
 

Rappel

Présidentielle (2012)

1er tour : 0 701 190 (1,92%)

2nd tour: 2 154 956 (5,82%)

Présidentielle (2007)

1er tour: 0 534 846 (1,44%)

2è tour: 1 568 426 (4,20%)

 

Accéder à notre banque de données

Bons conseils

SAUVÉS DE L'OUBLI !

bbludovic_lacreuse.png

Retrouvez les photos de bulletins annulés de Ludovic Lacreuse

Pensez à aller régulièrement visiter les rubriques 'le vote blanc à l'étranger' et 'Partenaires' qui vous emmèneront hors de France ainsi que notre banque de données pour tous les résultats (cartes et chiffres), propositions de loi, questions au gouvernement, amendements...

Le vote blanc en deuil
IL N’A PAS VOULU VOIR CA

caillavet.jpg
 

Le 27 février 2013, Henri Caillavet est mort, âgé de 99 ans. Le 28, les socialistes et les centristes se ridiculisaient au sénat en se glorifiant de prendre la mesure électorale la plus inepte, le vote blanc séparé des bulletins nuls mais toujours censuré et toujours invisible dans les bureaux de vote, le citoyen étant encore, pour ces élus, un être mineur, inapte à l’indépendance.

Le sénateur radical socialiste Caillavet, lui, en 1980, avait déposé la proposition de loi la plus complète sur le vote blanc.
Lire les propositions de loi

Rechercher
Rechercher
Visites

 898819 visiteurs

 9 visiteurs en ligne

Vous êtes sur le site de l'Association pour la reconnaissance du vote blanc

6 avenue Anatole-France Tour de l'église - 94600 Choisy-le-Roi
Tél. 07 81 41 66 14 - Fax 08 97 10 32 55  - vote-blanc@orange.fr


Adhérer à l'Association  Banque de données  
Archives  Presse


rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.vote-blanc.org/data/fr-articles.xml

La démocratie uruguayenne peut nous donner des leçons de bon sens. Certes elle recourt au vote obligatoire ce contre quoi nous sommes, mais, contrairement aux Belges et aux Luxembourgeois, ils permettent à leurs électeurs de manifester leur mécontentement. Comme en Suède, le vote blanc est peu élevé, mais en Suède il n'y a pas le vote obligatoire.

Ci-dessous la réponse d'Alexander Muller, l'initiateur d'un mouvement visant à donner plus d'importance au vote blanc. Suit la traduction de pages de leur site.

 

15 février 2010

Estimado Olivier, Cher Olivier,

 

Disculpas por no contestar antes, estamos mirando poco la casilla de correo del sitio ya que la elección nacional en Uruguay ya pasó y tenemos muchos menos contactos. Veuillez m'excuser de ne pas vous avoir répondu plus tôt,mais nous accordons moins d'attention à la boîte aux lettres du site puisque l'élection nationale en Uruguay est passée et que nous avons beaucoup moins de contacts.
Es un placer recibir correspondencia de la gran patria de Voltaire, Russeau y Condorcet, inspiradores constantes de mi pensamiento y de la libertad en el mundo... C’est un plaisir que de recevoir de la correspondance de la grande patrie de Voltaire, Rousseau et Condorcet, inspirateurs constants de ma pensée et de la liberté dans le monde… Contesto sus preguntas de a una: Je réponds à chacune de vos questions:

¿Podría decirnos si hay una o varias elecciones donde se considera como un sufragio expresado? Pouvez-vous nous dire s’il y a une ou plusieurs élections où le vote blanc est considéré comme un suffrage exprimé ?

El voto en Uruguay es obligatorio, esto da una gran ventaja para darle visibilidad al voto en blanco porque no se pierde el mensaje entre quienes no van a votar y quienes van a votar y lo hacen en blanco.
En Uruguay, le vote est obligatoire, ce qui est un grand avantage pour donner de la visibilité au vote blanc car on ne perd pas le message entre ceux qui ne vont pas voter et ceux qui vont voter mais qui votent blanc.

El voto en blanco en Uruguay si se considera como sufraguio expresado aunque no es relevante en muchas formas. En Uruguay existe el "voto emitido" que es todo voto que "existe" sea a un partido, en blanco, o lo que fuere, por otra parte está el concepto del voto "válido", siendo un voto válido el voto a un partido o incluso el voto en blanco, y además existe el concepto del voto "nó válido" que se llama "voto anulado" que se considera así cuando se introducen 2 listas de diferentes partidos o cuando se escribe alguna cosa en una lista introducida, etc. El voto en blanco primordialmente se hace dejando el sobre vacío en Uruguay, aunque tamibén es considerado en blanco si va un papel con alguna carta o lo que fuere... de modo que el voto en blanco en uruguay es un "voto emitido" y por tanto se cuenta. No obstante no tiene "representación" en el Parlamento, por lo cual en realidad la acepción de "válido" no genera consecuencias como para mi sería idóneo por ejemplo dejando sillas vacías en el parlamento en señal simbólica de que existen ciudadanos que no se sienten representados por ninguna opción...

En Uruguay, le vote blanc est bien considéré comme un suffrage exprimé bien qu'il ne soit pas significatif dans les faits.En Uruguay, il y a le ‘vote émis’ qui correspond à tout vote qui "existe" que ce soit un vote blanc, un vote pour un parti,ou  pour quoi que ce soit ; par ailleurs il y a le concept de ‘vote valide ‘, un vote étant considéré comme valide lorsqu'il est pour un parti ou blanc et en outre il existe le concept de vote "non valide" que l’on appelle ‘vote annulé’, et que l'on considère ainsi lorsqu'on introduit deux listes de différents partis ou lorsqu'on modifie une liste établie, etc... Le vote blanc se fait principalement en laissant une enveloppe vide, même si l'on considère comme un vote blanc toute enveloppe contenant du papier à lettre ou quoi que ce soit d'autre...de sorte qu'en Uruguay le vote blanc est un ‘vote émis’ et que par conséquent on comptabilise. Néanmoins il n’a pas de ‘représentation’ au Parlement, c'est pourquoi en réalité l’appellation ‘valide’ n’a pas de conséquences comme celle qui me semble fort appropriée,et qui consisterait par exemple à laisser des sièges vides au parlement pour signifier symboliquement qu’il existe des citoyensqui ne se sentent pas représentés par l'un des choix proposés…

¿Podría también darnos los resultados completos a nivel nacional de la elección de diciembre?

Pourriez-vous aussi nous donner les résultats complets au niveau national lors de l'élection de décembre?
Los resultados los puede encontar aquí.

Vous pouvez trouver les résultats ici.

Escencialmente hubo 3.5% de votos en blanco y anulados en primera vuelta y 4.2% en segunda vuelta o balotage. Lo que sería suficiente en primera vuelta para tener un senador menos y 3 diputados menos...

Il y a eu, essentiellement 3,5% de votes blancs et annulés au premier tour et 4,2% au second ou balotage. Ce qui serait suffisant au premier tour pour avoir un sénateur de moins et trois députés de moins.
Uruguay es una sociedad super integrada, por lo que el voto en blanco es algo muy difícil de difundir a pesar de que la clase política está aquejada de una mediocridad inaceptable para grandes cantidades de ciudadanos, los resultados de voto en blanco en esta elección fueron a penas por encima de lo histórico.

L’Uruguay est une société très intégrée, raison pour laquelle le vote blanc a beaucoup de mal à se propager et bien que la classe politique soit taxée de médiocrité inacceptable par de très nombreux citoyens, les résultats du vote blanc pour cette élection ont à peine dépassé les records historiques.

¿Piensa Ud. actuar para obtener que las papeletas en blanco estén contabilizadas como sufragios expresados?

Pensez-vous agir encore en faveur du vote blanc ?

Lo que habría que hacer en Uruguay es promover una reforma COnstitucional de forma que los votos en blanco generen sillas vacías el Parlamento, una cosa así sería profundamente opuesta por TODOS los partidos políticos, gremios y medios de comunicación de TODO el espectro político e ideológico, por lo tanto sería muy difícil... la única forma diría es teniendo un partido político que lo defienda o alguna organización social muy poderosa. No descarto hacerlo pero no está en mis planes a corto plazo dadas las dificultades grandes para ello.

Ce qu’il faudrait faire en Uruguay, c’est promouvoir une réforme constitutionnelle de manière à obtenir que les votes blancs entraînent des sièges vides au Parlement mais TOUS les partis politiques, TOUTES les corporations et TOUS les moyens de communication de TOUT le spectre politique et idéologique s'y opposeraient profondément et par conséquent ce serait très difficile... je dirais que pour y arriver il faudrait avoir un parti politique qui la défende ou une organisation sociale très puissante. Je n’écarte pas d'y oeuvrer mais ce n’est pas dans mes projets à court terme au vue des grandes difficultés que cela implique.

Un cordial saludo,
Cordialement
Alex

 

 

 

A L'ORIGINE DE L'ASSOCIATION

(traductions de textes qui figurent sur le site)

Le 25 août, avec quelques amis, nous avons lancé par nos propres moyens dans l’hyperespace (en réalité le cyberespace mais l’appellation « erronée » est comique et beaucoup plus suggestive et c’est pourquoion l’a gardée) la très célèbre page web et son homologue Facebook. Depuis sa naissance, l’axe thématique n’a pas été de donner les raisons pour lesquelles il faut voter blanc ou annuler son vote mais d’expliquer exactement quelles sont les implications électorales quand on émet un de ces deux types de vote, étant donné le nombre de préjugés sociaux et de mythes existant quant à ses conséquences réelles. Nous y démontrons en nous référant à la Constitution, à la Loi et à la Cour électorale, que le vote blanc comme le vote nul ne profitent à aucun parti, qu’ils ne changent pas le nombre total de voix afin qu’un parti gagne dès le premier tour et qu’ils n’octroient pas un seul peso des quasi 8 dollars par voix attribués aux politiciens et aux partis politiques par l’Etat.

 

Votar en blanco es votar

restaurant

 

Nous nous sommes focalisés sur l’information car les raisons nombre d’Uruguayens les connaissent déjà de par leur propre expérience, et nous avons toujours maintenu le principe éthique de faciliter par l’intermédiaire de liens l’accès à la norme pour que personne n’ait à nous croire mais puisse simplement vérifier par lui-même.

Cette page Internet a reçu des dizaines de milliers de visites ces récentes dernières semaines et sur Facebook nous comptons quelques 5 000 adhérents à ce mouvement et de nombreuses inscriptions sur le site web officiel, il est très difficile que l’internaute assidu n’en ait pas entendu parler puisque dans ce milieu encore réduit de la société sa répercussion fut très inhabituelle. Et malgré l’intérêt quasi nul des médias pour un thème qui nous touche, c’est venu aux oreilles de tous les principaux acteurs politiques et médiatiques.

Avant les élections, et sans vouloir changer l’objectif central de la formation législative, je sens qu’il faut expliquer, du moins synthétiquement, mes raisons personnelles de voter blanc. Je dois mettre en avant que s’il y a une expression qui résume en grande partie ces dernières, ce serait l’expression romaine millénaire ‘du pain et du cirque’, en référence à la pratique du gouvernement ou de certains politiques qui, pour que la population reste tranquille et étrangère à la vraie politique, lui offrent du pain et du cirque en abondance.

Certainement, j’ai eu du cirque plus que nécessaire lors de ces élections et bien que personne n’attende une société platonique par les temps qui courent, je pense que nous avons vraiment été trop loin pour valider par un vote offert aux partis tout ce que nous avons observé.

D’un côté je cherche à exprimer mon refus au show excessif mis en place autour des élections, il y a autant d’analystes, de statistiques, d’enquêtes, de graphiques, d’incalculables dépenses pour la publicité, de marketing, de conseillers en image, que d’investigations sur « les chances mathématiques que nous avons » et de développements d’une sorte de drame superficiel autour de cela, ce qui non seulement ressemble pour moi au football mais qui la même surpassé et sur un sujet beaucoup plus important.

 

D’un autre côté, bon nombre d’acteurs politiques, et en particulier les candidats, qui je pense ont été élus par erreur dans les élections internes, se soumettent à ce show et paraissent s’y amuser, en le générant, en l’alimentant, en exacerbant ce cirque romain qui non seulement me fait penser aux ‘batailles’ des bateleurs vedettes de Buenos-Aires mais qui semble parfois aussi les surpasser en certaines occasions. Pendant ce temps, la politique vraie brille par son absence…

 

On m’a dit plus d’une fois que voter blanc fragilise la démocratie, la question est de savoir si ce n’est pas tout ce cirque mené par de si nombreux politiciens qui en est la cause, et la question est aussi de savoir si ne pas y prendre part en votant blanc ou nul n’est pas en réalité le véritable acte de bravoure civique et démocratique.

 

Alexander Muller

 

 

 

LE VOTE QUI VIENT DE L’AME

 

* Le vote blanc n’est attribué en aucune manière, directement ou indirectement, au moindre parti. Ils ne sont pas pris en compte dans la répartition des sièges au Parlement.

* Le vote blanc n’accorde aucun type de bénéfice économique aux partis politiques et à leurs membres, seuls les votes valides pour un parti le permettent. Loi 18485

* Le vote blanc ne change absolument pas le fait qu’un parti considéré comme « le pire » « l’emporte au premier tour » (quel que soit ce parti) puisqu’il suffit d’avoir la moitié des suffrages exprimés (Art. 151 de la Constitución de la República), et cela importe peuque la personne vote blanc ou pour un parti ‘moins pire’, parce que le nombre total de voix requis reste le même.

* Le vote blanc n’est pas anti-démocratique. Que ce soit d’un point de vue conceptuel ou symbolique, rien de plus démocratique et exaltant que d’exiger comme condition pour voter en faveur d’un parti que celui-ci soit digne de ce geste civique.

* (…) Le vote blanc ne devrait pas exister pour être majoritaire mais pour favoriser le moment, qui peut bien ne pas être dans le court terme, où il cesse d’être choisi comme tel pour être transformé en un vote pour un parti que l’on considère satisfaisant.


Date de création : 04.01.2010 @ 15:16
Dernière modification : 02.06.2011 @ 17:40
Catégorie : Pour approfondir - Le vote blanc à l'étranger
Page lue 6195 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Réseaux sociaux


 
Notre collection sonore
A ECOUTER !

Approfondissement du domaine du vote
(De quoi s'agit-il ?)

Episode 7: 4 millions d'électeurs ignorés... mais toujours le statu quo (Henri Cabanel, Frédéric Micheau)
Episode 6: Le vote, une prise de décision (Daniel Gaxie)
Episode 5: Le vote obligatoire, quel progrès ? (Gisèle Jourda, Georges-Louis Bouchez, Charles-Edouard Sénac)
Episode 4 : La légitimité de l'élu face au pouvoir à affirmer de l'électeur (Corinne Lepage, Alexandre Malafaye)
Episode 3: Mieux voter, c'est possible. (Michel Balinski, Irène Inchauspé)
Episode 2: Un autre électeur est-il envisageable pour le XXIè siècle ? (Alain Garrigou, Frédéric Lefebvre)
Episode 1: Vivre et voter sur un territoire (Jean Lassalle, Aurélia Troupel, Sylvain Manternach).

 
Le vote blanc en 2017

Présidentielle

1er tour: 0 944 733 (2,55%)

2nd tour: 4 085 724 (11,52%)


Législatives

1er tour: 0 513 344 (2,21%)
2nd tour: 1 988 549 (9,86%)
 

Rappel

Présidentielle (2012)

1er tour : 0 701 190 (1,92%)

2nd tour: 2 154 956 (5,82%)

Présidentielle (2007)

1er tour: 0 534 846 (1,44%)

2è tour: 1 568 426 (4,20%)

 

Accéder à notre banque de données

Contre le vote obligatoire
« Lorsque les peuples, il y a cinquante ans, élevaient des barricades et renversaient les gouvernements pour obtenir le droit de suffrage, ils auraient cru à une plaisanterie si on leur avait dit que, par un retour imprévu des choses, les souverains voudraient à leur tour mettre à l’amende ou jeter en prison tous ceux qui n’useraient pas du droit conquis ». thèse signée de Francis Sauvage, intitulée De la nature du droit de vote et soutenue en 1903
Version 'personnel politique'
Version 'universitaires'
Notre bibliothèque


Le livre défend la prise en compte comme suffrages exprimés des bulletins blancs. Il démontre que cette évolution est indispensable dans une démocratie qui se veut moderne.
Pour l'acheter


Comme le volume 1, ce volume défend la prise en compte comme suffrages exprimés des bulletins blancs. Notre république se dit laïque mais c’est une laïcité chrétienne. L’acte électoral est sacralisé et l’électeur profane ne peut y accéder qu’en respectant des formes précises. Le vote blanc qui est une tentative de certains électeurs de s’approprier ce moment démocratique est rejeté parce que sacrilège.
Pour l'acheter

Bulletins blancs

de Olivier Durand

206 pages
 

 Ce livre prend la suite de celui publié en 1999. Il défend la comptabilisation des bulletins blancs comme des suffrages exprimés. Il présente l'évolution politique en France et ce qui se passe à l'étranger. Présentation

Pour l'acheter


  A QUOI BON ALLER VOTER AUJOURD'HUI ?
Sous la direction de Olivier Durand     préface d'André Gerin

Questions contemporaines

ACTUALITÉ SOCIALE ET POLITIQUE

Le vote utile est devenu une panacée pour les professionnels de la politique. Il faut à tout prix dégager un vainqueur. Et tant pis si l'électeur se sent floué. On commente énormément les résultats électoraux mais on étudie rarement le rôle et les motivations de l'électeur entré dans le bureau de vote. C'est tout l'objectif de ce livre : retrouver l'esprit de l'acte électoral

Préface du livre

Couvertures


 LE VOTE BLANC
Pour un suffrage vraiment universel

Olivier Durand
Préface d'Hervé De Charette

Questions contemporaines

Premier livre sur le vote blanc, cet ouvrage se veut avant tout une synthèse engagée. Il défend sans ambiguïté l'idée qu'il faut aujourd'hui donner plus de poids aux individus à l'occasion des consultations électorales en respectant scrupuleusement leur opinion, et donc en intégrant dans la catégorie des suffrages exprimés les bulletins blancs.

ISBN : 2-7384-7628-7 • 1999 • 240 pagesPrix éditeur : 19,85 €    


  La Lucidité

 de José Saramago

Le livre du Prix Nobel Saramago où le vote blanc est le héros.

Saramago, José : La Lucidité  (Livre) - Livres et BD d'occasion - Achat et vente

Lire notre commentaire du livre


   The probability broach

de L. Neil Smith

 The Probability Broach

Science fiction américaine publiée en 1980 dans un monde parallèle où le vote blanc (none of the above) va de soi.

Notre analyse du système démocratique présenté dans le roman:


Long résumé du roman: