Texte à méditer :  

VB Association pour la reconnaissance du vote blanc

« Un homme, une voix. L’équation simple s’impose à nous avec la force de l’évidence. L’égalité devant l’urne électorale est pour nous la condition première de la démocratie, la forme la plus élémentaire de l’égalité, la base la plus indiscutable du droit. »   Pierre Rosanvallon (Le sacre du citoyen)

Menu page d'accueil

Cliquez sur l'intitulé pour accéder à la rubrique:

Actualité
Présidentielle et législatives 2017
Proposition de loi UDI-PS de 2014
Elections de 2012 à 2015
Etranger
Divers

Actualité européenne = cevb.eu

Pour aller vite
Pour approfondir
 ↑  
Prix Crétinerie d'Or

Prix Vote Blanc de la Crétinerie d'Or.
CONCOURS 2017

Le prix honore chaque année des personnalités qui, par la profondeur de leur pensée, la pertinence de leurs remarques, ont réussi à démontrer que le vote blanc n'a pas lieu d'être.
 Voir plus en détails les lauréats et les candidats

Edition 2017

Lauréat collectif. C'est le slogan "Voter blanc, c'est voter Le Pen" de l'entre-deux-tours de la présidentielle.

abstentionlepen.jpg

« S’abstenir ou voter blanc, c’est voter pour Marine Le Pen » Manuel Valls BFM.TV 27 avril 2017
« C'est très grave de voter blanc. » Jean-Pierre Raffarin BFM TV
« S’abstenir ou voter blanc, c’est voter le Pen. » François Bayrou BFM TV 24 avril 2017
« L'abstention ou le vote blanc, c'est un coup de pouce à Mme (Marine) Le Pen », Alain Juppé sur son blog intitulé "Non!".
« Voter ni Macron, ni Le Pen, c’est voter Le Pen » Jean-Christophe Cambadelis 27 avril 2017

Non Messieurs, voter blanc, c'est voter en conscience, pour des convictions, ici contraires autant à celles de Marine Le Pen qu'à celles d'Emmanuel Macron. Pointer du doigt des électeurs en caricaturant leur vote c'est rendre un mauvais service et accélérer le processus que l'on dit combattre.

 

Edition 2016
(pas de prix décerné)

Edition 2015

Le vainqueur est:

LE GROUPE EELV A L'ASSEMBLEE


Même les écologistes, face à des intérêts à court terme -entrer au gouvernement - s'assoient sur leurs convictions:

AVANT: «Nous, élus écologistes, nous continuerons à œuvrer pour la reconnaissance pleine et entière du vote blanc, comme je l’ai déjà dit en commission. » Sergio Coronado (EELV), jeudi 28 novembre 2013, Assemblée nationale.

AUJOURD'HUI: « Certes, les bulletins blancs ne sont toujours pas intégrés aux suffrages exprimés, mais ils sont désormais comptabilisés et communiqués séparément des bulletins nuls lors de la proclamation des résultats.» Proposition de loi du groupe écologiste à l’Assemblée, mars 2015

La réforme électorale du 21 février 2014, jugée très insuffisante par les écologistes pendant les débats au parlement, est considérée suffisante aujourd'hui (!!!).

 

VAINQUEUR 2014

«Si le menu de la cantine ne te plaît pas, passe de l’autre côté du zinc et cuisine toi-même! Et si tu ne veux pas accepter de prendre des responsabilités, milite pour le système politique le plus exigeant du monde: l’anarchie.» Charb, Charlie Hebdo, 13 décembre 2013.


Voir les autres candidats de l'édition 2014

Lauréat de l'édition 2013:

Pour la première fois, l'Association remet un prix à un collectif. L'UDI a amplement mérité le titre 2013 suite à sa magistrale initiative parlementaire, préparée de longue date et criante de cohérence. Lire le détail de cette candidature.

Lauréat de l'édition 2012: «En tout état de cause, même s'il y avait 40 millions  de votes blancs, il faudrait bien que quelqu'un soit élu.» Guy Carcassonne, constitutionnaliste vénéré, France-Info, 8 mai 2012. 39 999 999 bulletins blancs, un vote X: c'est X qui est élu !!!

Lauréat de l'édition 2011: «Ceux qui souhaitent comptabiliser les bulletins blancs ont une idée derrière la tête : démolir la république et l'Etat, mais sans dire au profit de qui ou de quoi.... » Michel Charasse, clown politique que l'on ne présente plus, La Montagne.fr, 19 août 2011.

Le vote blanc en 2017

Présidentielle

1er tour: 0 944 733 (2,55%)

2nd tour: 4 085 724 (11,52%)


Législatives

1er tour: 0 513 344 (2,21%)
2nd tour: 1 988 549 (9,86%)
 

Rappel

Présidentielle (2012)

1er tour : 0 701 190 (1,92%)

2nd tour: 2 154 956 (5,82%)

Présidentielle (2007)

1er tour: 0 534 846 (1,44%)

2è tour: 1 568 426 (4,20%)

 

Accéder à notre banque de données

Bons conseils

SAUVÉS DE L'OUBLI !

bbludovic_lacreuse.png

Retrouvez les photos de bulletins annulés de Ludovic Lacreuse

Pensez à aller régulièrement visiter les rubriques 'le vote blanc à l'étranger' et 'Partenaires' qui vous emmèneront hors de France ainsi que notre banque de données pour tous les résultats (cartes et chiffres), propositions de loi, questions au gouvernement, amendements...

Le vote blanc en deuil
IL N’A PAS VOULU VOIR CA

caillavet.jpg
 

Le 27 février 2013, Henri Caillavet est mort, âgé de 99 ans. Le 28, les socialistes et les centristes se ridiculisaient au sénat en se glorifiant de prendre la mesure électorale la plus inepte, le vote blanc séparé des bulletins nuls mais toujours censuré et toujours invisible dans les bureaux de vote, le citoyen étant encore, pour ces élus, un être mineur, inapte à l’indépendance.

Le sénateur radical socialiste Caillavet, lui, en 1980, avait déposé la proposition de loi la plus complète sur le vote blanc.
Lire les propositions de loi

Rechercher
Rechercher
Visites

 924133 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Vous êtes sur le site de l'Association pour la reconnaissance du vote blanc

6 avenue Anatole-France Tour de l'église - 94600 Choisy-le-Roi
Tél. 07 81 41 66 14 - Fax 08 97 10 32 55  - vote-blanc@orange.fr


Adhérer à l'Association  Banque de données  
Archives  Presse


rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.vote-blanc.org/data/fr-articles.xml

Cette page contient des informations sur le vote blanc en Espagne de 2006 à 2010.

LE VOTE BLANC EN CATALOGNE (2010 et 2006)

Résultats en bas de cette page.

 

REVOLUCIO_ESCONS.jpg

28 novembre
Si tu ne fais plus confiance aux politiciens, laisse-les hors du parlement: fais que leurs sièges soient vides.
Vote blanc = siège vide = politicien au chômage.
Si tu veux que le vote blanc soit réellement un vote protestataire, vote Escons en Blanc.

 

QUI SOMMES-NOUS ? Nous ne sommes ni de gauche ni de droite, ni même des fascistes ou des écologistes... Nous ne sommes ni des socialistes, ni des centristes, ni des nationalistes, ni des démocrates-chrétiens, ni des anarchistes. Nous ne sommes pas ici pour dire ce qui est meilleur ou ce qui est pire, ou quelles politiques devraient être menées à bien. Nous ne sommes ni en faveur de la dernière loi qui a été approuvée, ni contre non plus. Nous n'avons aucune idéologie et nous les avons toutes. Nous ne savons pas si celui-ci, ou celle-ci, ou encore celui-là doit gouverner...

Mais une chose est évidente à nos yeux: nous croyons que nous devons pouvoir dire non. De la même manière que nous avons le droit de voter pour n'importe quel parti, nous devons avoir le droit de ne voter pour aucun, simplement parce qu'aucun d'entre eux ne nous plaît. Nous avons le droit de dire non et que cela soit reconnu.

Tu es peut-être arrivé jusqu'ici parce que tu es fatigué des politiciens, de leurs farces, de leurs mensonges, de toutes leurs promesses non tenues, de leurs actes inacceptables et de la corruption. Peut-être que la loi électorale ne te plaît pas, ou que tu es fatigué du copinage, des politiciens transfuges ou, simplement, de l’absence de mémoire de certains. Ou peut-être pas. Nous ne le savons pas. Nous ne le savons pas et nous ne voulons pas être non plus l’écho de quelque opinion en particulier

Nous ne disons rien. Nous nous taisons. Nous devenons muets. Nous croyons à la valeur du silence dans un monde politique où les mots ont cessé d'avoir du sens. Un silence accusateur. Oui, nous nous taisons, mais ainsi nous disons tout. Ou mieux encore, nous disons seulement une chose : nous disons NON.

Notre vote ne servira pas à grossir le pourcentage des votes blancs, ou nuls, ou d'abstentions, des chiffres dont, finalement, personne ne fait fi.

Notre vote ne permettra pas qu'un parti puisse gouverner avec une fausse majorité.

Notre vote ne sera pas distribué entre les partis représentatifs.

Notre vote ne sera pas seulement comptabilisé dans les statistiques.

Notre vote sera utile pour dire non, pour dire que nous ne voulons rien de tout cela et que dans ces circonstances nous préférons être représentés par notre silence.

Nos sièges seront blancs. Ils ne seront pas entachés par des mots dénués de sens, ils ne se traduiront pas par de succulents salaires que certains empocheraient pour appuyer seulement sur le bouton que la discipline de parti impose et ils ne serviront pas à recevoir des subventions destinées à des campagnes électorales de plus en plus chères. Nos sièges resteront vides. Mais ainsi nous nous assurerons qu'ils ne seront pas occupés par quelque gouvernant qui nous fait honte, qui ne nous représente pas.

Et ainsi, quand les parlements commenceront à être emplis de sièges blancs, l'agitationcréée sera telle qu’elle ne pourra pas être ignorée. Et peut-être alors que quelques politiciens commenceront à avoir peur, peur de perdre la parole, peur de perdre leur salaire, peur de perdre la majorité, peur de perdre leurs subventions... Et peut-être alors que les choses commenceront à changer.

 

 

Escrutat 100%
Escons totals 135
Vots comptabilitzats: 3.135.764 (59,95%)
Abstencions: 2.095.122 (40,05%)
Vots nuls: 21.727 (0,69%)
Vots en blanc: 92.331 (2,94%

 

2006
Partits Vots (%) Escons
CiU 928.511 (31,52) 48
PSC-CpC 789.767 (26,81) 37
ERC 414.067 (14,06) 21
PP 313.479 (10,64) 14
ICV-EUiA 281.474 (9,56) 12
C's 89.567 (3,04) 3
EV-EVC 17.388 (0,59) 0
PACMA 13.158 (0,45) 0
Ei-ADD 6.878 (0,23) 0
RC 5.847 (0,2) 0
POSI 5.431 (0,18) 0
P.C.P.C. 4.088 (0,14) 0
EV-AV 3.128 (0,11) 0
PFiV 2.538 (0,09) 0
AES-DN 2.529 (0,09) 0
PH 2.466 (0,08) 0
MSR 1.023 (0,03) 0
PAZUL 1.019 (0,03) 0
PUM+J 851 (0,03) 0
Decideix.cat 650 (0,02) 0
PCPC-N.SOM 632 (0,02) 0
CenB 620 (0,02) 0
IR-PRE 567 (0,02) 0
Escrutat 100 %
Escons totals 135
Vots contabilitzats: 2.982.108 56,04 %
Abstencions: 2.339.166 43,96 %
Vots nuls: 13.574 0,46 %
Vots en blanc: 60.244 2,02 %

Partits Vots % Escons
CiU 858.188 36,85 35
PSC 445.448 19,12 18
P.P. 298.856 12,83 12
ICV-EUiA 192.836 8,28 8
Esquerra 148.061 6,36 6
C´s 89.730 3,85 3
SI 72.090 3,1 3
PxC 57.569 2,47 0
RI.cat 23.299 1 0
Eb-CenB 14.160 0,61 0
EV-GVE 11.835 0,51 0
PACMA-ANIMALISTA 11.283 0,48 0
DES DE BAIX 5.600 0,24 0
PIRATA.CAT 4.997 0,21 0
UPyD 4.537 0,19 0
CORI 4.425 0,19 0
PDLPEA 2.386 0,1 0
ALTERNATIVA DE GOVERN 2.187 0,09 0
PCPC 2.142 0,09 0
PUM+J 1.654 0,07 0
PFiV 1.528 0,07 0
P.O.S.I. 1.323 0,06 0
FE de las JONS 1.266 0,05 0
PRE-IR 1.074 0,05 0
PCAS 1.053 0,05 0
PH 803 0,03 0
GN 702 0,03 0
U.C.E. 702 0,03 0
M.S.R. 478 0,02 0
Escrutat 100%
Escons totals 85
Vots comptabilitzats: 2.343.432 60,06%
Abstencions: 1.558.680 39,94%
Vots nuls: 14.283 0,61%
Vots en blanc: 68.937 2,94%
Girona
Partits Vots % Escons
CiU 131.690 45,16 9
PSC-PSOE 41.498 14,23 3
Esquerra 26.828 9,2 2
P.P. 25.050 8,59 1
ICV-EUiA 14.057 4,82 1
SI 13.845 4,75 1
RI.cat 9.560 3,28 0
PxC 6.445 2,21 0
C´s 4.926 1,69 0
Eb-CenB 2.139 0,73 0
EV-GVE 1.508 0,52 0
PACMA-Animalista 1.111 0,38 0
PDR.CAT 813 0,28 0
DES DE BAIX 712 0,24 0
PIRATA.CAT 572 0,2 0
GLBTH/TSI 312 0,11 0
PCPC 276 0,09 0
CORI 276 0,09 0
PDLPEA 269 0,09 0
P.O.S.I. 228 0,08 0
UPyD 222 0,08 0
PFiV 215 0,07 0
PRE-IR 209 0,07 0
M.S.R. 187 0,06 0
FE de las JONS 174 0,06 0
U.C.E. 46 0,02 0
Escrutat 100%
Escons totals 17
Vots comptabilitzats: 294.376 60,49%
Abstencions: 192.278 39,51%
Vots nuls: 2.749 0,93%
Vots en blanc: 8.459 2,87%
Lleida
Partits Vots % Escons
CiU 86.525 46,93 9
PSC-PSOE 27.242 14,78 3
P.P. 18.863 10,23 2
ESQUERRA 16.877 9,15 1
ICV-EUiA 7.384 4,01 0
SI 5.716 3,1 0
RI.cat 4.190 2,27 0
PxC 3.291 1,79 0
C´s 2.744 1,49 0
Eb-CenB 1.065 0,58 0
EV-GVE 637 0,35 0
DES DE BAIX 489 0,27 0
PACMA-Animalista 467 0,25 0
PIRATA.CAT 349 0,19 0
PxCat 312 0,17 0
CORI 249 0,14 0
PCPC 247 0,13 0
PDLPEA 213 0,12 0
BLOC.S.C. 187 0,1 0
PFiV 113 0,06 0
PUM+J 113 0,06 0
PAR 97 0,05 0
FE de las JONS 88 0,05 0
UPyD 88 0,05 0
CDS 57 0,03 0
PH 49 0,03 0
P.J.P. 47 0,03 0
M.S.R. 47 0,03 0
UCE 46 0,02 0
Escrutat 100%
Escons totals 15
Vots comptabilitzats: 186.012 61,75%
Abstencions: 115.200 38,25%
Vots nuls: 1.661 0,89%
Vots en blanc: 6.559 3,53%
Tarragona
Partits Vots % Escons
CiU 121.607 39,37 9
PSC-PSOE 56.173 18,18 4
P.P. 41.250 13,35 3
ERC/ESQUERRA 26.280 8,51 1
ICV-EUiA 15.708 5,08 1
S.I. 10.546 3,41 0
C´s 8.427 2,73 0
PxC 8.016 2,59 0
RI.cat 2.873 0,93 0
CORI 2.032 0,66 0
EV-GVE 1.478 0,48 0
Eb-CenB 1.264 0,41 0
PACMA-ANIMALISTA 997 0,32 0
PIRATA.CAT 571 0,18 0
UPyD 446 0,14 0
DES DE BAIX 368 0,12 0
PDLPEA 330 0,11 0
P.O.S.I. 283 0,09 0
PCPC 277 0,09 0
PRE-IR 259 0,08 0
FE de las JONS 253 0,08 0
PFiV 219 0,07 0
PUM+J 201 0,07 0
GLBTH/TSI 187 0,06 0
CDS 159 0,05 0
U.C.E. 84 0,03 0
SAIN 82 0,03 0
M.S.R. 66 0,02 0
ALS 54 0,02 0
DW 44 0,01 0
Escrutat 100%
Escons totals 18
Vots comptabilitzats: 311.944 57,67%
Abstencions: 228.964 42,33%
Vots nuls: 3.034 0,97%
Vots en blanc: 8.376 2,69%




ACTION EN JUSTICE, REGION DE MURCIE 2008

Trois juristes de la région de Murcie en Espagne contestent les élections générales du 9 mars devant la Cour suprême, considérant qu’elles violent le droit au secret du vote reconnu par la Constitution, pour tous les électeurs qui ont choisi l’option du vote blanc ; dans un additif, les trois avocats réclament la nécessité de modifier la loi électorale afin de permettre au vote protestataire, que sous-tend le fait de voter blanc, d’avoir comme contrepartie des sièges vides au Congrès.

 

A LA CHAMBRE DES CONTENTIEUX ADMINISTRATIFS

DE LA COUR SUPREME

 

Encarnacion Martinez Segado (avocate), Emilio Petri Ballesteros et Jose Luis Mazon Costa (avocat au barreau de Madrid)et leur avouée Monica Paloma Fente Delgado ont déposé un recours contentieux administratif spécial pour la protection des droits fondamentaux contre le décret royal 33/2008, du 14 janvier (BOE du 15), annexe I, de convocation des élections pour le 9 mars 2008.

 

Rapide exposé des arguments principaux.

Justification

Les appelants sont des citoyens espagnols, majeurs, bénéficiant de leurs droits civiques et politiques qui se sont vus personnellement lésés dans leurs droits à l’égalité prévue par la loi sur le vote blanc par rapport au vote nominatif ou à candidature.

Cette discrimination tire son origine directe de certains articles de la loi organique 5-1985, du 19 juin, qui bien que reconnaissant la « validité » du vote blanc le nient et le discriminent (absence de bulletins, non respect de la confidentialité du vote et suppression des conséquences dont le vote nominatif bénéficie) ou alors, si elle n’émane pas de la loi elle provient des interprétations de cette dernière appliquées jusqu’à ce jour.

 

Fait contesté

Les appelants contestent le décret royal convoquant les dernières élections générales de 2008 parce qu’il constitue l’acte administratif qui intègre ou assume dans son article 6 les règles de fonctionnement des élections. De l’application de ces règles ou de leur interprétation découlent les entorses aux droits fondamentaux des appelants qui veulent pouvoir exercer leur droit constitutionnel de recours au vote blanc en toute égalité et sans discrimination.

C’est maintenant le moment procédural de faire valoir la contestation juridictionnelle dans la mesure où la loi organique au régime des élections générales, dont le régime juridique assume l’acte contesté ne reconnaît aux électeurs aucun droit à susciter des discussions sur le manque de respect de la pleine égalité du vote blanc devant les assemblées électorales ni devant les chambres de contentieux administratif s’il n’existe pas un décret d’application concret de ladite loi qui, dans le cas présent, est constitué par le décret royal et la manière contestable dont il reconnaît et assume le vote blanc dans l’article 6. Finalement le plus fort à toujours raison du plus faible et tout conspire pour asphyxier les droits des électeurs qui défendent le droit au vote blanc parce que les partis, instigateurs des lois, ne veulent pas que s’établisse le droit à l’égalité réelle du vote blanc, puisque le vote blanc et les électeurs ‘blancs’ sont (nous sommes) les ennemis communs des formations politiques, abstraction faite des oppositions idéologiques.

 

Fond

Nous considérons l’acte administratif incriminé contraire aux droits fondamentaux suivants :

1. Inégalité devant la loi par manque de confidentialité ou de caractère secret pour le vote blanc, en infraction avec les articles de la Constitution 14 et 23.1, en rapport avec le 68.1, parce que même si la loi (LOREG) reconnaît la validité du vote blanc (article 96.5 de la LOREG) en l’identifiant comme « l’enveloppe qui ne contient pas de vote » il en résulte que toute enveloppe vide est identifiée comme un vote blanc, ce qui empêche le caractère secret du vote et qui est un préjudice en comparaison au vote pour un candidat dont l’enveloppe contenant un bulletin ne laisse en rien deviner sa nature. L’article 23.1 de la Constitution Espagnole(CE) reconnaît le droit à la libre participation aux élections ce qui entraîne implicitement le secret du vote et ce dernier n’est pas respecté pour le vote blanc pour les députés au Congrès et c’est en partie ce que l’on conteste.

 

 

2. Inégalité devant la loi pour manque d’égalité de traitement des effets du vote blanc si on les compare à ceux du vote nominatif, ce qui est contraire aux articles 14 et 23.1 de la CE. : si tous les votes sont égaux devant la loi (article 14) et tous ont le même droit de participer aux élections générales (article 23.1) - et la LOREG reconnaît la validité du vote blanc - le vote blanc doit avoir les mêmes conséquences pratiques que les votes nominatifs, c’est à dire donner droit à des sièges inoccupés parce que, autrement, on trahit l’efficacité de ce droit au vote blanc et ce sont les grandes formations politiques de chaque district et de chaque circonscription qui profitent des bulletins blancs contre la volonté des électeurs qui les ont déposés et au mépris de leurs droits.[…] L’acte contesté met en cause des normes légales qui posent d’éventuels problèmes d’inconstitutionnalité soit par leur application soit par leur interprétation (devoir d’interprétation de la norme conforme à la Constitution) et il en découle un problème d’inconstitutionnalité qui concerne le Tribunal constitutionnel.[…]





LE VOTE BLANC DANS LES CANARIES 2008

 

Le pouvoir du vote blanc est là

Le parti Ciudadanos en Blanco veut matérialiser l’aversion à l’égard des politiciens.

 

(Traduction d'un entretien publié dans le journal La Opinión  de Tenerife, le dimanche 27 janvier 2008)

 

SOL RINCÓN BOROBIA | SANTA CRUZ DE TENERIFE Les citoyens déçus par les politiciens font deux choses : soit ils votent blanc, soit ils ne daignent pas même se rendre aux urnes. Cependant, ce mécontentement général au sujet de la classe politique ne se reflète pas au Parlement. Tous les sièges y sont occupés sans le moindre honte. Les politiciens se répartissent le pouvoir avec les quelques votes obtenus et voilà. Mais cet état de fait peut changer. Ciudadanos en blanco est un parti politique national dont le programme qu’il a élaboré en vue des prochaines élections générales du 9 mars, repose sur un seul point: la modification du code électoral afin que les votes blancs comptent aussi dans la répartition des sièges au Parlement.

 

De gauche à droite, Manuel Fresnadillo, Eloy Cuadra et Rafael Jesús Daranas. Delia Padrón
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Eloy Cuadra, Rafael Jesus Daranas et Manuel Fresnadillo sont trois membres de cette formation politique aux Canaries. Daranas, tête de liste à la Chambre pour la province de Santa Cruz de Tenerife, assure que « notre engagement est d’être fidèles à la nature du vote blanc, c’est à dire que, si nous obtenons un représentant au Parlement, cela se traduira par un siège vide ».

Par conséquent, les citoyens qui ne voudraient pas voter ou qui voudraient le faire en votant blanc parce qu’ils ne croient plus dans la classe politique, mais qui aimeraient aussi que leur désaccord se reflète au Parlement, devraient se rendre aux urnes, prendre un bulletin ‘Ciudadanos en Blanco’ et voter. Si tous ceux qui s’abstiennent et ceux qui votent blanc parviennent à être suffisamment nombreux pour que ‘Ciudadanos en Blanco’ obtienne des sièges, la formation s’engage devant notaire à ne pas les occuper.

L’objectif est de faire réfléchir les hommes politiques qui siègent à la Chambre des Députés sur la raison pour laquelle les électeurs ont cessé de voter pour les partis. Et quel meilleur moyen de les amener à y réfléchir que de leur faire voir un grand nombre de sièges vides pendant les séances plénières, comme représentation de ceux qui ne croient pas en la classe politique actuelle.

De plus, ce parti ne s’engage pas seulement à ne pas occuper les sièges obtenus, mais aussi à renoncer aux indemnités tout comme il ne participera ni aux commissions ni aux séances plénières. De même, il ne s’alliera à aucun autre parti.

Daranas explique que en ne participant pas activement à la vie parlementaire « on nous priverait de nos droits et nos devoirs en tant que députés » mais, précise-t-il, « nos sièges obtenus au suffrage universel ne pourraient être occupés par personne d’autre ».

De son côté, Manuel Fresnadillo, indique que le but de ce parti est « de rendre active la passivité » des citoyens.

Daranas précise que Ciudadanos en Blanco accepte les règles de la démocratie, «mais nous voulons rendre sa dignité au vote blanc » qui, bien qu’il soit utile, n’est pas comptabilisé. « Nous voulons que les hommes politiques continuent à exercer ainsi. Notre intention est, seulement, de leur faire parvenir une réclamation légitime ».

En ce sens, Eloy Cuadra incite chacun à voter pour le parti qui lui convienne ; « ils doivent voter s’ils croient au parti pour lequel ils votent. » dit-il. Mais, ajoute-t-il, « s’ils le font sans conviction, en votant pour le moins mauvais candidat ou pour le plus beau ou pour punir un autre parti, eh bien alors qu’ils votent pour nous ».

 

30 sièges vides

 

L’objectif de Ciudadanos en blanco n’est pas seulement d’obtenir le vote de ceux qui déposent des enveloppes vides, mais aussi celui de ceux qui habituellement s’abstiennent, dont le nombre représente entre 40 et 50% de l’électorat, selon les données fournies par ce parti.

De plus, pour évaluer le pouvoir qu’aurait le vote blanc s’il entrait dans la répartition des sièges, il n’y a qu’à se souvenir qu’aux élections générales de 2004 il y eut 407 000 votes blancs alors que Coalicion Canaria (CC) n’obtint seulement que 233 000 voix.

Si nous tenons compte du scrutin des précédentes élections autonomes aux Canaries, et si nous supposons que tous ceux qui n’ont pas voté plus ceux qui ont voté blanc avaient soutenu cette formation politique, Ciudadanos en Blanco aurait obtenu trente sièges au Parlement des Canaries. Après avoir appliqué la loi D’Hondt, île par île, la Grande Canarie serait représentée par sept sièges vides, quatre députés socialistes (PSC) et quatre du Parti Populaire (PP) (…)

Ciudadanos en Blanco dépasserait la barre des 30% dans toutes les îles. Il en découlerait que CC-AHI ne pourrait obtenir aucun siège. De plus, seul dans l’île de La Gomera un parti dépasserait la barre insulaire : le PSC avec 35%.

C’est à dire que la moitié des sièges au Parlement des Canaries resterait vide, représentant ainsi les citoyens qui ne croient pas aux politiciens actuels.





Voir à la fin les résultats de cette association (Cenb) aux élections municipales dans les Baléares en mai 2007
 
Vote blanc bronzé en Espagne. ²Ciudadanos en blanco² nous amène aux Baléares, à Minorque plus précisément. C’est une association, devenue parti politique, qui se bat pour que le vote blanc soit pris en compte, combat qui ne nous est pas étranger. La lettre affichée dès le premier écran de leur site internet – adressée à un “défenseur du peuple européen”  ( !) -  nous convient parfaitement :
« Nous croyons fermement que, bien que la constitution réserve aux partis l’exercice de la représentation politique, la souveraineté revient au peuple, et que le traitement que reçoit le citoyen de ce peuple quand il vote blanc, élection après élection, constitue une fraude...
 
                                Traduire en sièges les votes blancs
 
(...) De toutes les possibilités qui s’offrent à un électeur le jour d’une consultation, toutes sauf une obtiennent une traduction correcte au moment de la désignation des élus :
- Celui qui vote pour un parti obtient que son vote soit évalué, ce qui se traduit en sièges pour ce parti.
- Le vote nul est un vote avec des défauts, qui n’existe pas comme tel.
(...)
Seul celui qui vote blanc reçoit un résultat très éloigné de celui attendu, donc ne pouvant exprimer en rien ses motivations, et pourtant il y a deux évidences claires dans ce geste :
  1. Qu’il veut voter et vote. C’est à dire, il souhaite influencer le résultat.
b.Qu’il ne souhaite voter pour aucune des options offertes .
 
Nous jugeons sacarstique de traduire : “Vote pour aucun des partis qui se présentent” par “Vote pour tous les partis qui se présentent, et qui se répartissent mon vote”. Rien de plus éloigné de la vérité que cette fausse interprétation de la volonté explicite d’un électeur “blanc”.
(...)
Pour eux tous, nous réclamons de vous que, conformément à l’exercice des compétences que la loi lui attribue, vous défendiez et promouviez la promulgation de normes qui tendront à traduire en siège les votes blancs à égalité de traitement que le vote des autres citoyens.
(...)
Nous pensons que défendre les droits des citoyens qui optent pour le vote blanc c’est défendre en définitive une société davantage plurielle et plus juste.
 
P.S. Si vous ne pouviez pas obtenir que le vote blanc soit pris en compte pour les élections européennes du 13 juin, s’il vous plaît faites le nous savoir à l’avance pour que nous puissions nous présenter comme parti politique et ainsi garantir nous-mêmes que les votes blancs soient traités exactement comme s’ils étaient comptabilisés...” 
 
En effet, comme nous le signale le post scriptum, l’association est devenue un parti politique, souhaitant présenter une candidature aux différentes élections. En 2004 , ils espéraient participer aux européennes après avoir constaté le résultat du vote blanc à la consultation précédente.
 
Mais voilà, pour pouvoir se présenter, il faut réunir 15 000 signatures (de qui ?) et ils annoncent sur leur site qu’ils n’y arriveront pas.
En revanche, ils ont réussi à se présenter à des élections locales. En 2003, dans leur île, ils obtiennent 3,29 % des suffrages et arrivent à la 6è place (1,52% de l’électorat a continué à voter blanc sans recourir à leur bulletin .).Ils n’ont donc pas eu d’élus. S’ils en avaient eu ils n’auraient pas siégé, leur statut annonçant qu’ils laisseraient le siège vide, tout comme il est dit que dès la reconnaissance du vote blanc obtenue le parti“Ciudadanos en blanco”se dissoudrait. Que de la prose que nous connaissons bien.Ó
 

 
-------------- RESULTADOS MUNICIPALES 2007 -----------------

El voto en blanco útil ha estado presente en:

Menorca:
CENB:280    Votos en Blanco:830    Abstención:40%
Mallorca:
CENB:819    (7º de 12) Votos en Blanco:6.168  Abstención:38%
Total BALEARES:
CENB:1.200  Votos en Blanco:8.608   (12º de 20)

CACERES:
CENB:491    Votos en Blanco:3.190  Abstención:23%

Date de création : 22.05.2011 @ 22:39
Dernière modification : 31.05.2011 @ 23:04
Catégorie : Pour approfondir - Le vote blanc à l'étranger
Page lue 4929 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Réseaux sociaux


 
Notre collection sonore
A ECOUTER !

Approfondissement du domaine du vote
(De quoi s'agit-il ?)

Episode 7: 4 millions d'électeurs ignorés... mais toujours le statu quo (Henri Cabanel, Frédéric Micheau)
Episode 6: Le vote, une prise de décision (Daniel Gaxie)
Episode 5: Le vote obligatoire, quel progrès ? (Gisèle Jourda, Georges-Louis Bouchez, Charles-Edouard Sénac)
Episode 4 : La légitimité de l'élu face au pouvoir à affirmer de l'électeur (Corinne Lepage, Alexandre Malafaye)
Episode 3: Mieux voter, c'est possible. (Michel Balinski, Irène Inchauspé)
Episode 2: Un autre électeur est-il envisageable pour le XXIè siècle ? (Alain Garrigou, Frédéric Lefebvre)
Episode 1: Vivre et voter sur un territoire (Jean Lassalle, Aurélia Troupel, Sylvain Manternach).

 
Le vote blanc en 2017

Présidentielle

1er tour: 0 944 733 (2,55%)

2nd tour: 4 085 724 (11,52%)


Législatives

1er tour: 0 513 344 (2,21%)
2nd tour: 1 988 549 (9,86%)
 

Rappel

Présidentielle (2012)

1er tour : 0 701 190 (1,92%)

2nd tour: 2 154 956 (5,82%)

Présidentielle (2007)

1er tour: 0 534 846 (1,44%)

2è tour: 1 568 426 (4,20%)

 

Accéder à notre banque de données

Contre le vote obligatoire
« Lorsque les peuples, il y a cinquante ans, élevaient des barricades et renversaient les gouvernements pour obtenir le droit de suffrage, ils auraient cru à une plaisanterie si on leur avait dit que, par un retour imprévu des choses, les souverains voudraient à leur tour mettre à l’amende ou jeter en prison tous ceux qui n’useraient pas du droit conquis ». thèse signée de Francis Sauvage, intitulée De la nature du droit de vote et soutenue en 1903
Version 'personnel politique'
Version 'universitaires'
Notre bibliothèque


Le livre défend la prise en compte comme suffrages exprimés des bulletins blancs. Il démontre que cette évolution est indispensable dans une démocratie qui se veut moderne.
Pour l'acheter


Comme le volume 1, ce volume défend la prise en compte comme suffrages exprimés des bulletins blancs. Notre république se dit laïque mais c’est une laïcité chrétienne. L’acte électoral est sacralisé et l’électeur profane ne peut y accéder qu’en respectant des formes précises. Le vote blanc qui est une tentative de certains électeurs de s’approprier ce moment démocratique est rejeté parce que sacrilège.
Pour l'acheter

Bulletins blancs

de Olivier Durand

206 pages
 

 Ce livre prend la suite de celui publié en 1999. Il défend la comptabilisation des bulletins blancs comme des suffrages exprimés. Il présente l'évolution politique en France et ce qui se passe à l'étranger. Présentation

Pour l'acheter


  A QUOI BON ALLER VOTER AUJOURD'HUI ?
Sous la direction de Olivier Durand     préface d'André Gerin

Questions contemporaines

ACTUALITÉ SOCIALE ET POLITIQUE

Le vote utile est devenu une panacée pour les professionnels de la politique. Il faut à tout prix dégager un vainqueur. Et tant pis si l'électeur se sent floué. On commente énormément les résultats électoraux mais on étudie rarement le rôle et les motivations de l'électeur entré dans le bureau de vote. C'est tout l'objectif de ce livre : retrouver l'esprit de l'acte électoral

Préface du livre

Couvertures


 LE VOTE BLANC
Pour un suffrage vraiment universel

Olivier Durand
Préface d'Hervé De Charette

Questions contemporaines

Premier livre sur le vote blanc, cet ouvrage se veut avant tout une synthèse engagée. Il défend sans ambiguïté l'idée qu'il faut aujourd'hui donner plus de poids aux individus à l'occasion des consultations électorales en respectant scrupuleusement leur opinion, et donc en intégrant dans la catégorie des suffrages exprimés les bulletins blancs.

ISBN : 2-7384-7628-7 • 1999 • 240 pagesPrix éditeur : 19,85 €    


  La Lucidité

 de José Saramago

Le livre du Prix Nobel Saramago où le vote blanc est le héros.

Saramago, José : La Lucidité  (Livre) - Livres et BD d'occasion - Achat et vente

Lire notre commentaire du livre


   The probability broach

de L. Neil Smith

 The Probability Broach.jpg

Science fiction américaine publiée en 1980 dans un monde parallèle où le vote blanc (none of the above) va de soi.

Notre analyse du système démocratique présenté dans le roman:


Long résumé du roman: