Les organisations soutiennent qu'il est indispensable que le vote populaire soit respecté dans le processus de décompte des procès verbaux. Les résultats doivent respecter la réalité du choix du peuple, a dit M. Alizar.

Les observateurs sont également préoccupés par le sort qui sera réservé au vote blanc dans le décompte. Ils se demandent si les électeurs n'ayant voté pour aucun des candidats sont considérés comme des votes blancs ou nuls. Il y a un flou sur cet aspect parce que dans le bulletin il y au une case pour voter aucun des candidats et certains électeurs ne cochent même pas cette case, insiste t-il

Lire l'intégralité de l'article